Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs
Bienvenue chez CENTURY 21 SPI Transactions, Agence immobilière ST PRIEST 69800

UN PEU D'HISTOIRE - LE FORT-

Publiée le 20/07/2017

 

Un ouvrage pour défendre la région

Tirant les enseignements de la désastreuse défaite de la guerre de 1870 face à  l'armée allemande, la France entreprend de construire de nombreux forts le long des frontières de notre pays. Autour de Lyon, ce sont 24 forts et batteries qui seront construits afin de protéger la ville.

Saint-Priest n'y échappe pas et dès 1888, sur une colline de 256 m d'altitude, est entrepris la construction du fort. Ouvrage de deuxième génération, il est chargé de surveiller la plaine de l'Isère, la route de Grenoble et la voie de chemin de fer "Lyon Bourgoin". Quelques années plus tard, suite aux progrès techniques en matière  d'armement et à l'avènement  de l'aviation, ces forts deviennent obsolètes. Ils seront alors déclassés et désarmés vers 1900.

Le fort de Saint-Priest servira alors de casernement, de dépôt d'armes et de munitions (1914-1918). Pendant la seconde guerre mondiale, il abritera une unité de DCA (défense contre avions), puis une garnison italienne. L'armée allemande en prendra possession jusqu'en aout 1944, qui, avant son départ précipité, fera exploser son stock de munitions qu'elle ne peut emporter, détruisant plusieurs éléments de cet édifice.

Plus tard, l'armée française décidera d'abandonner ces forts, devenus encombrants et inutiles. En 1969, la Ville de Saint-Priest en devient propriétaire. Depuis 1976, une partie du fort abrite un centre aéré.

Bien que moins conséquents que d'autres forts de la région, il comporte de nombreuses originalités qui lui confèrent un intérêt  historique.

Notre actualité